Légendes établies par Dominique Triaire et Przemyslaw Witkowski

1

Pików : église de la Sainte-Trinité construite en 1774 devant laquelle fut inhumé Jean Potocki. Devenue garage militaire pendant la période communiste, elle a pu être conservée. Le cimetière a été déplacé au début des années 1960.

1
Détail
2

Pików : église de la Sainte-Trinité. Le sol garde la trace des exhumations dues au transfert du cimetière.

2
Détail
2-bis

Pików : église de la Sainte-Trinité.

2-bis
Détail
2-ter

Pików : église de la Sainte-Trinité.

2-ter
Détail
3

Pików : ruines du presbytère de la Sainte-Trinité.

3
Détail
4

Pików : ruines du presbytère de la Sainte-Trinité.

4
Détail
5

Pików : écuries de la demeure des Potocki.

5
Détail
6

Pików : lion en bronze (Paris, XIXe siècle) de la demeure des Potocki.

6
Détail
7

Pików : cimetière de Pików où ont été transférées, dans le carré polonais, les sépultures de l’ancien cimetière de la Sainte-Trinité.

7
Détail
8

Pików : cimetière de Pików, carré polonais, chapelle funéraire de Jan Romański (fin XIXe siècle).

8
Détail
9

Entrée de Pików par la route de Kalinivka.

9
Détail
10

Pików : église de la Sainte-Trinité, dans l’état où elle était très probablement à la mort de Potocki. il fut enterré dans le narthex (aujourd’hui détruit), narthex qui fut peut-être construit pour recevoir sa dépouille puisque, comme son acte de décès l’indique, il fut enterré « dans l'entrée de l’église ».

10
Détail
 
 
Powered by Phoca Gallery